Suite au premier article de Thomas, je vous propose un second et dernier article en mode "Guest Blogging" sur l'analyse des fraudes bancaires sur Internet.

C’est un fait de plus en plus réel qui est appuyé par de plus en plus de statistiques, l’insécurité sur internet a augmenté depuis 5 ans et cela concerne de plus en plus les paiements en ligne lors d’actions bancaires. Cela affecte malheureusement non seulement les entreprises mais surtout les particuliers.

Face à ce problème, les autorités mais également des entreprises tentent de proposer des solutions pour régler ce fléau.

Les fraudes sur internet et surtout les fraudes lors de paiement en ligne augmentent dangereusement d’année en année. Ainsi on s’aperçoit que les exemples de fraudes à la carte bancaires ne manquent pas d’animer l’actualité. L’enquête de l’institut national sur la sécurité des particuliers révèle en effet que les victimes d’au moins un début frauduleux dans l’année sur leurs comptes bancaires est passé de 500 000 à 650 000 entre 2010 et 2012 soit une nette augmentation de ces fraudes de 30% sur cette période. Il s’agit dans la majorité des cas de fraudes en parti causé par l’utilisation de numéro de compte, de numéro de carte bancaire ou d’identifiants de connexion à un organisme financier. Cela concerne aussi beaucoup les paiements en ligne.

Malheureusement, on observe avec attention que les autres exemples sont nombreux. La semaine dernière, un article du Figaro mettait en avant que la gendarmerie française avait interpellé 22 fraudeurs qui avaient prélevé pendant plus de 3 ans plus de 6 Millions d’euros à des milliers de victimes. Plus généralement, les fraudes à la carte bancaires ont représenté l’année dernière plus de 413,2 millions d'euros, a révélé le dernier rapport annuel d'activité de l'observatoire de la sécurité des cartes de paiement.

A côté des fraudes à la carte bancaires lors d’action bancaire, c’est donc également sur internet où l’on remarque le plus de fraudes. Ainsi la progression du taux de fraude sur les paiements à distance et notamment sur internet est de l’ordre de 22%. De plus sur toute les fraudes commises à la carte bancaire, plus de la moitié concernent les paiements à distance sur internet a souligné le rapport annuel. Il n’en fallait pas plus pour alerter les autorités de la gravité de la situation et les entreprises sur les services pouvant être proposé.

On est juste de remarquer que la cybercriminalité a ainsi engendré un développement remarquable du marché de la sécurité informatique où on s’aperçoit que le nombre de société proposant des services de sécurité informatiques a plus que doublé en 10 ans. Face à l’augmentation des fraudes, les entreprises et les particuliers font plus souvent appel à ce genre de services pour mieux se protéger contre une fraude bancaire et sélectionnent désormais plus leurs moyens de paiements.

Pour garantir la sûreté de leur site de paiement en ligne, plusieurs entreprises n’hésitent pas à acheter un certificat ssl pour prouver la sûreté de leurs sites lors d’un paiement à des clients. Ces certificats sont donc délivrés par des entreprises extérieures et rendent impossible la fraude des données échangées. De plus pour s’assurer de la sûreté des documents reçu et notamment les documents confidentiels en ligne, les banques utilisent désormais tout comme les entreprises des signatures numériques utilisant le principe de Digital Signature Algorithm (DSA) pour donner la confirmation qu’il ne s’agit pas d’un spam et donc prouver la validité du message et de son expéditeur.

La fraude à la carte bancaire devient donc un sérieux problème pour les entreprises et les particuliers. Face à ce problème en expansion, des solutions existent pour garantir des actions bancaires et donc des paiements en ligne en toute sécurité.


Article sponsorisé

  • Clone carte RFID Mifare

    Hacking : Comment cloner une carte RFID ?

    Les cartes RFID Mifare 1K possèdent deux protections principales : Le block 0 est en lecture seule, seul le constructeur de la carte peut initialiser ce block. Les données écrites sur les cartes sont encryptées. Il existe cependant des solutions pour outrepasser ces protections et permettre de créer des copies exactes. Cet article détaille la procédure pour cloner une carte RFID Mifare 1k sous Linux.

  • Tutoriel Backtrack 5 : Comment cracker un réseau Wifi protégé avec du WPA

    Voici un tutoriel intéressant sur les outils de bruteforce WPA mis à disposition dans la distribution Linux Backtrack 5.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.