Vous connaissez très probablement Feedburner, le service acquis par Google en 2007 pour 100M$ selon les rumeurs et qui permet aux blogs et aux autres sites de centraliser la diffusion de leurs flux RSS. Petite anecdote au passage, ce service a été créé par Dick Costolo, le fondateur de Twitter.
Aujourd'hui, le service Feedburner survit tant bien que mal sur la toile et n'apporte plus aucun chiffre d'affaire à Google depuis que l'option Adsense a été retirée de la plateforme en 2012. Sa feuille de style monocolonne de 800px "has been" commence à dater et plus aucun bug ne semble remonter dans le flux RSS des bugs connus depuis 2013. Tout fait penser que ce service va prochainement disparaître de la toile, comme de nombreux autres.

Feedburner est un problème pour Google, car le jour où ce service disparaît, c'est la majorité des souscriptions de flux sur la toile qui disparaissent. Aujourd'hui, si vous regardez de près les URL des flux RSS que vous suivez, la plupart ont des URL feedburner.

feedburner

Alors pourquoi Google continue-t-il à maintenir ce service opérationnel ? Quelle solution Google peut-il mettre en place pour éviter l'effet "Big Bang" lié la suppression de cette plateforme ?

Il est vrai que Google n'aime pas les flux RSS, car ils réduisent le nombre hit sur les pavés de publicité Adsense, cependant est-ce que le Web peut-il réellement fonctionner sans flux RSS ?
Est-ce que le modèle vers lequel pousse Google suite à la suppression pure et dure du service Google Reader est un modèle vers lequel tout le monde veut aller ?

De plus en plus je me dis que nous utilisons le Web d'une manière différente des plus jeunes générations et que les flux RSS sont seulement utilisés par les papys de la toile. Les flux RSS sont donc voués à disparaître avec notre génération ? Est-ce que les réseaux sociaux peuvent réellement remplacer un bon vieux lecteur de flux RSS ?

Pour les webmestres qui veulent anticiper au mieux la mort prochaine de Feedburner, il existe une option cachée dans l'onglet "My Account" qui permet d'avoir la main sur l'URL exposée par Feedburner et de pointer sur son propre domaine.

feedburner

Cette option s'appelle "My Brand" et vous permettra en cas de mort subite de Feedburner, de récupérer tous vos derniers abonnés, mais pas vos abonnés les plus anciens malheureusement.

NB : Si jamais vous êtes abonné à ce blog via l'adresse feedburner de mon flux RSS, vous pouvez vous abonner sur cette nouvelle URL qui migrera toute seule le jour où Feedburner tombera : http://feeds.geeek.org.

Adieu RSS !


''Update 22/09/2014 : Le mode de redirection DNS fourni par Feedburner ne semble plus fonctionner correctement.''