VERSION ANGLAISE :

La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule; elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver. La cigale pense que la fourmi est stupide; elle rit, danse et joue tout l’été. Une fois l'hiver arrive, la fourmi est au chaud et bien nourrie. La cigale grelottante de froid n'a ni nourriture ni abri et meurt de froid.

VERSION FRANCAISE :

La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule; elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver. La cigale pense que la fourmi est stupide; elle rit, danse et joue tout l'été. Une fois l'hiver arrivé, la fourmi est au chaud et bien nourrie. La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande pourquoi la fourmi a le droit d'être au chaud et bien nourrie tandis que les autres moins chanceux comme elle ont froid et faim.

La télévision organise des émissions en direct qui montrent la cigale grelottante de froid et qui passent des extraits- vidéo de la fourmi bien au chaud dans sa maison confortable avec une table pleine de provisions. Les Français sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse souffrir cette pauvre cigale tandis que d'autres vivent dans l'abondance. Les associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la fourmi. Les journalistes organisent des interviews demandant pourquoi la fourmi est devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu'elle paie "sa juste part".

En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l'égalité économique et une loi (rétroactive à l'été) d’anti-discrimination. Les impôts de la fourmi sont augmentés et la fourmi reçoit aussi une amende pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide.

La maison de la fourmi est préemptée par les autorités car la fourmi n'a pas assez d'argent pour payer son amende et ses impôts. La fourmi quitte la France pour s'installer avec succès en Suisse.

La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée: Elle est en train de finir les dernières provisions de la fourmi bien que le printemps soit encore loin. L'ancienne maison de la fourmi devenue logement social pour la cigale se détériore car cette dernière n'a rien fait pour l'entretenir. Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens. Une commission d'enquête est mise en place, ce qui coutera 10 Millions d'euros. La cigale meurt d'une overdose;

Libération et L'Humanité commentent sur l’échec du gouvernement à redresser sérieusement le problème des inégalités sociales. La maison est squattée par un gang d'araignées immigrées; le gouvernement se félicite de la diversité multiculturelle de la France. Les araignées organisent un trafic de marijuana et terrorisent la communauté.



Rédigé par un auteur inconnu ...

  • 5 idées de cadeaux 100% Geek pour Noël

    C'est bientôt Noël, il vous manque toujours des cadeaux pour vos proches technophiles ? Vous ne savez pas ce qui leur ferait plaisir cette année ? Voici comme chaque année ma sélection de 5 idées de cadeaux High-Tech tendance pour ce Noël.

  • bulletin_euromillions.gif

    Comment gagner à l'Euromillions

    Et s'il suffisait de réaliser des probabilités pour gagner plus souvent à l'Euromillions ?

1. Le , 20:25 par burningHat
5ef2cdb601351684f8cf58dc24293fdc

Politiquement incorrect comme j'aime ! ;) (ce qui ne veut absolument pas dire que j'adhère au discours d'ailleurs… Juste que j'apprécie les pamphlets satyriques qui "tapent où ça fait mal")

2. Le , 22:11 par erdnaxeli - xitaflup
410fd704c282f5826e613ea9ec0a18a7

C'est juste excellent ! Et vlan dans ta gueule !

3. Le , 00:37 par moon06
5a88b9eb4a566966ae055e380d0263c9

Enorme ! Tout simplement !

4. Le , 02:10 par Adrien
2f680e1a38c5f0ccd0e7b5e2b11b25b9

Si seulement toutes les fourmis travaillaient dur et que le cigales ne foutaient rien, ce serait simple ;-)
Seulement voila, en France du moins, le gouvernement fait des lois pour permettre aux fourmis de donner de somptueuses fourmilières toute équipé a leurs bébé fourmis tandis que des troupeaux de cigales doivent accepter l'un des deux boulots de ramasse-crotte dans la fourmilière à 80km de chez elle sous peine de jeuner quand la bise sera venu.
Dur dur la vie de cigale quand il n'y a jamais d'été...

5. Le , 15:13 par 404
1e26ce4f63122e2c4aa970edf1833e66

J'ai beaucoup apprécié, si seulement ce genre de discours était plus présent ...

6. Le , 19:02 par Entraks
23bc9c2e67de20da5cadee774619f3f0

Je m'étonne de voir ce genre de billet sur Geeek O_o

Pour ce qui est de l'auteur de ce truc, il s'agit de Jean-Michel Lamoureux, directeur (toujours en poste ?) de l’hôpital public de Ville-Évrard, à Neuilly-sur-Marne.

Initialement publié sur son blog, dans un billet intitulé "Pourquoi J'ai Choisi Nicolas Sarkozy", sa fable a suscité une vive réaction des amis de la Cigale. Du côté des fourmis, le texte à beaucoup plus puisqu'il est repris aussi bien sur le site du Front National belge, que par l'UNI (la droite universitaire). Certains finiront par effacer cet fable, c'est pourquoi on trouve beaucoup de liens morts. Certains l'auront laissé en ligne : http://www.fn.be/courrier-des-lecte...

En ce qui concerne l'article initial de M. Lamoureux, il a été effacé. Mais voici l'article original. La fable a été allégé ou censuré par d'autres, chacun prenant ce qui lui plait mais on verra ici l'aspect particulièrement puant et douteux de la pensée de Monsieur Lamoureux.

"

"Pourquoi j’ai choisi Nicolas SARKOZY
Militant RPR depuis 1983, puis UMP depuis 2002, Directeur-Adjoint dans un grand hôpital public (135 millions d’euros de budget) responsable d’une blanchisserie industrielle indépendante embauchant 39 salariés, ce n’est pas un scoop si je vous dis que je vais voter N. SARKOZY le 22 avril et le 6 mai 2007.

Je vais vous raconter une histoire.
Vous connaissez tous la fable de La Fontaine « La Cigale et la Fourmi ».
Voici la version officielle que je résume.
« La Fourmi travaille dur tout l’été, peut-être même pendant la canicule. Elle construit sa maison (Kaufman et Broad) et prépare ses provisions pour l’hiver (Auchan, Carrefour).
Une fois l’hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie. Elle regarde Jean-Pierre Pernaud et Cauet sur TF1.
La Cigale, imprévoyante, intermittente du spectacle, qui a fait la manche aux terrasses des cafés tout l’été, une fois l’hiver venu, n’a ni nourriture, ni abri………..elle meurt. »
Notre bon de La Fontaine a inspiré nos politiques d’aujourd’hui, enfin certains.
Voici donc la version moderne de la Cigale et la Fourmi.
Le début ne change pas, mais voici ce qui se passe à l’approche de l’hiver.
« La Cigale, grelottante de froid, organise une conférence de presse près du canal Saint Martin.
Elle demande pourquoi la Fourmi a le droit d’être au chaud et bien nourrie tandis que les autres, moins chanceux comme elle, ont froid et faim.
La télé organise un reportage en direct et montre la Fourmi dans son pavillon de banlieue, à table, en famille, et la cigale sous sa tente, avec son bol de soupe populaire.
Les humains (animaux doués de raison) sont frappés que dans un pays si riche, on laisse souffrir cette pauvre Cigale, tandis que d’autres se gobergent.
Les associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la Fourmi.
Une célèbre mante religieuse, candidate aux élections, la main sur le cœur, s’offusque de la « démunitude » de la Cigale et de l’aisance de la Fourmi, forcément suspecte.
Elle demande que l’on augmente les impôts de la Fourmi.
Dégouttée, elle abandonne sa maison et va s’installer en Suisse chez les scarabées dorés.
Préemptée par le gouvernement, la maison de la Fourmi est transformée en logement communautaire.
La Cigale et quelques copines à elle s’y installent.
La télé fait un reportage sur ce happy ending d’un affreux drame social.
La Cigale finit les provisions de la Fourmi avec ses amies. Faute d’entretien, la maison se détériore et la Cigale finit par l’abandonner.
Elle est alors donnée par le gouvernement à une bande d’araignées émigrées qui s’y entassent avec leur famille.
Les médias se félicitent alors de la diversité culturelle de la France.
Au cours de l’hiver, un court-circuit provoque un incendie. De nombreuses araignées trouvent la mort.
Libération, l’Humanité, et la Cause des Bêtes, commentent l’échec du gouvernement face aux inégalités sociales, etc….etc….
Cette histoire pourrait continuer, mais j’ai peur de vous lasser. Sans doute aurez-vous reconnu quelques insectes bien de chez nous.
Pour éviter que cette fable se reproduise éternellement, j’aurais bien voté LA FONTAINE, car son message sur le travail me plait beaucoup, mais il paraît qu’il est mort en 1695, alors je vais voter pour N. SARKOZY, celui qu’il faut bien qu’on vote pour lui, car on n’en a pas d’autre à la place, pour défendre les valeurs auxquelles on croit encore.
Jean Michel LAMOUREUX"

7. Le , 13:41 par Nico
ee63a7b14f246b28e740bec2c71cd121

J'ai eu cette histoire dans ma boite mail.

Outre le caractère ironique et cynique de cette fable, ce qui me fait hurler c'est que ce genre d'histoire pue... Elle renforce l'idée d'un apartheid social, dévalorise les valeurs telles que entraide, partage, compassion et solidarité.
Cette rhétorique puante soutient la croisade du capitalisme sans entraves dans sa guerre contre les pauvres, et on la trouve trop souvent en politique, du PS à l'extrême droite... Alors STOP, je ne veux pas que la France se sépare en zones vertes restreintes, où s'amusent les nantis, et des zones rouges de chaos où les pauvres seront parqués, exploités et réprimés.

Au nom du libre marché, après avoir vendu l'énergie, le gouvernement va privatiser la Poste. Quoi ensuite : la sécurité sociale ? l'école ? le nucléaire ?
Comment pouvons-nous accepter que soient bradés à des intérêts privés ce que nos parent, et les parents de nos parents ont construit ?

Depuis que l'ordre marchand est devenu l'ordre du monde, l'histoire ne cesse de se répéter, et les boucles s'accélèrent, surtout depuis que des avions se sont écrasés sur des tours.

Les médias parlent d'une crise conjoncturelle, mais il semble que la crise soit structurelle, toute solution basée sur le système existant ne résoudra pas la crise, et ne fera faire qu'une boucle, encore plus violente que la précédente. Il est peut-être temps de s'arrêter et se poser les bonnes questions, qu'en pensez-vous ?

8. Le , 23:37 par Ludovic
9ab09dd3e305f924f8930e20e1a35843

Plusieurs versions de cette fable existent :

- Certaines (comme celle que tu cites Entraks) sont extremistes et à prendre au premier degré.

- D'autres sont à prendre à la dérision, au second degré. Cette fable en la lisant je l'ai trouvé drôle sur la forme. Sur le fond, après recule, je suis d'accord qu'il peut y avoir divergence et différentes interprétations.

Je ne pensais pas diffuser un message politique en diffusant cette fable. Qu'en conclure après lecture de cette fable ?

- Est-ce de l'humour à prendre à la dérision ?
- Faut-il faire mourir la fourmi d'une overdose de cocaïne ?
- Faut-il offrir un CDD de 2 mois renouvelable à la cigale ?

9. Le , 23:32 par sophie
64f8b5466d8532b43a95c416043c1920

C'est graveleux tout ça !

10. Le , 22:44 par philippe
ab337ab986d571a409f9305d9290750b

je trouve que cette fable est tout a fait réaliste malgré se que certain pense;je suis français, fier de l'être, raison pour laquelle je n'ai pas l'intention d'aller vivre ailleurs à cause des cigales...ouvrez les yeux prenez les deux partis en oubliants vos idées ;juger le pour et le contre;et revoyez votre définition de base!

11. Le , 21:02 par alaae2_alaae2@hotmail.com
e28ca09136c17771e337eab207affa54

ça n'a aucun sens de faire entrer la politique dans l'histire.la Fontaine a voulu donner une leçon à l'humanité: c 'est apprendre à ne pas tendre la main à personne en plus l'etat ne déffend pas les paresseux comme la cigale. je suis marocaime et notre coutume afirme cette morale

12. Le , 02:39 par Samie
c18e77ef3b2e7853a823f7def843ef32

C'est fantastic, j'ai appris ce poeme en 3eme annee fondamental, merci de l'avoir affiché

13. Le , 13:46 par Perlin
506b47f6c39f4e276847302ff2621351

Une autre version de la fable (vive la diversité!) :

Les cigales ayant chanté et créé de l’immatériel toute leur vie, se trouvèrent fort dépourvues, lorsque la retraite fut venue…
Elles avaient apporté du plaisir de la joie à tous et avaient du travailler dur pour cela …
…Et ces initiatives et ces efforts, encouragés au départ par les pouvoirs publics et par la majorité silencieuse avaient apporté espoir et vision … Tout le monde semblait apprécier ces petites cigales, chantant dès le matin, avant d’aller grimper aux arbres, desquels elles tirent durement la sève qui les nourrit.
Joyeuses et confiantes les cigales chantaient ainsi toute la journée, et donnaient l’heure, car c’est leur vocation de rappeler aux autres les moments de la journée ou le travail s’arrête enfin… Et bien que peu payées en retour elles avaient reçu l’assurance d’une juste reconnaissance sur leurs vieux jours !
À côté, le clan des nantis, mené par les fourmis, travaillait jour et nuit, sous terre, afin d’amasser et de cacher égoïstement ses profits. Les fourmis avaient même réussi à asservir des larves qui travaillaient à leur place.
Les fourmis laissaient une toute petite partie de leur richesse à leurs larves esclaves, afin qu’elles continuent à travailler le plus longtemps possible, et elles en gardaient la plus grande part.
Grâce à cela, les fourmis au pouvoir avaient pu acquérir nombre de logements et bien que propriétaires, beaucoup profitaient aussi de fourmilières de fonction illégales dont les surfaces conséquentes auraient pu venir en aide au nombre grandissant de sans-abris.
Malgré le froid et la pauvreté, qui provoquaient chaque année de plus en plus de morts dans la rue, la police des fourmis continuait à tout va à expulser les indigents, et à récupérer les espaces vides. « Près de 50 000 expulsions cette année ! » se réjouissait la police, « on a fait encore mieux que l’année dernière ! ».
Dotées d’une ambition maladive, les fourmis obligèrent tous les insectes à s’endetter, prétendant leur reverser de quoi manger sur leurs vieux jours… Elles répandirent le bruit que les cigales étaient dangereuses, et que celles dont les ailes étaient un peu foncées, ou celles qui changeaient d’arbre trop souvent, viendraient un jour manger dans les assiettes des autres. Il fallait chasser ces créatures qui, avaient le culot de réclamer au moment même où l’on décidait de prolonger les années de travail de tous afin d’amasser encore plus ! « Cassez vous pauvres connes » s’entendirent répondre les pauvres cigales … Celles qui survécurent n’eurent plus d’autre choix que de cotiser volontairement dans les organismes créés et dirigés par le frère du chef des fourmis qui avait placé sa famille et ses cousins un peu partout, tenait les médias, et pensait, grâce aux peurs entretenues, pouvoir faire le jour et la nuit… Ce chef, par pure démagogie, avait même épousé une hybride chanteuse, dont le talent restait cependant à désirer…
Dans une fourmilière, il faut se serrer, les coudes (les fourmis en ont six comme les cigales) et à la demande générale, les dirigeants se tournèrent vers les femmes et les séniors que l’on délaisse et exploite si souvent. Floflo, l’épouse de la fourmi chargée des sous de la fourmilière (Rick Beurk, le Judas des fourmis en quelque sorte) reçoit ainsi la lourde tâche de surveiller la petite Hermès, cousine du groupe de fourmis laborieuses Luxe Volupté et Mauvaise Haleine (pour 400 000 barils de sève par an juste pour faire “coucou chuis là”) et madame Chichi (grande experte de la finance et des pots de sève à la vanille) se voit nommer (à des conditions un peu différentes : 650 000 barils) au conseil de décision du même groupe (Toujours LVMH pour pas le nommer, est dirigé par la fourmi Nanard Nono, grand pote du président des fourmis)… Ouf, en voilà deux de sauvées ! Enfin on reconnaît les gens qui "se lèvent tôt" et qui "fourmillent plus pour fournir plus" et ça rassure de voir que l'on s'occupe de l’ISF (Insecte Sénior Fourmi) !!! ….
Mais les retraites ça concerne aussi tout le monde et les cigales apprirent que les organismes créés par les fourmis rapporteraient plus de 150 milliards de sève par an aux fourmis dirigeantes qui les obligeaient à se serrer la ceinture… Et elles commencèrent enfin à douter de revoir un jour leur argent ! Celles qui descendirent de leur arbre pour protester eurent droit au mépris violent des fourmis gardiennes de l’ordre !
Les survivantes comprirent que le monde allait devenir un monde sans musique et sans chanson, dans lequel les vieilles fourmis grimaçantes et richissimes (bêtes en cours … de décrépitude) continueraient à gaspiller à leur gré et à entretenir des artistes sans talent ou des chanteuses ratées dont elles s’étaient entichées …
Une cigale philosophe rappela au chef des fourmis le « connais-toi toi même » du plus grand des philosophes, et se vit répondre « Rien entendu de plus con depuis 2000 mille ans »… Il ne restait plus beaucoup d’espoir… La société des insectes était tombée dans les pattes grotesques et dangereuses de fourmis sans scrupules pour lesquelles seul comptait le profit, mettant à mal tout ce qui peut réjouir et élever l’âme vers d’autres intérêts que l’argent et l’exploitation des autres…
Le chef des fourmis, qui ne payait pas ses impôts depuis plus de douze ans, rentra chez lui, après avoir reconduit les cigales affamées, (eh bien dansez … jusqu’à 68 ans !...) Il en riait encore, ému aussi par le son désaccordé de la guitare de son épouse, affalée sur un sofa, et contemplant souriant la dernière montre à 18 carats qu’elle venait de lui offrir… Quelques larves esclaves gémissaient à l’office… Et le président fourmi écoutait sur son portable les derniers exploits de son fils, un jeune fourmisseau doué, qui, espérait-il, lui succéderait un jour, et était déjà fort bien parti !

14. Le , 16:47 par kaya
ff7ca1bc5fc2d07bb8b352f0934f1ad7

j'aime se musique mais je narrive pas a ouvrire sur l'ordinateurs
sa m'enerve

15. Le , 18:34 par Anonimus
9ad1f74ececb0e88fd789311229e4899

Je suis totalment d'accord avec alaae2_alaae2@hotmail.com.

16. Le , 11:34 par John Doe
c87c2e3b286e69c61ce2c966a820a1e7

Esope était un politicien réactionnaire à la solde du grand capital.

La Fontaine doit être son fils spirituel et le savoir suppôt de Sarkozy le petit ne m'étonne guère.

C'est un complot international depuis des millénaires qui veut que ces salauds de capitalistes pourrissent la vie des amateurs de la vie.

http://www.itereva.pf/disciplines/l...

(nb : je plaisante hein :-) mais je rends la paternité de la leçon de morale à son auteur premier à publier ce que d'autres avaient peut-être déjà en ce temps dis tout haut).

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.