cerveau

Une Neurologue Indienne prénommée Champadi Raman Mukundan pense avoir réussi à mettre en place une technique d'analyse de la signature de l'oscillation électrique du cerveau. Cette technique permettrait de savoir si une personne a réalisé un meurtre ou si elle est sur le point d'en réaliser un.

Pour l'instant aucun autre scientifique n'a validé le travail de cette scientifique, cependant cette information importante remet pas mal de choses en question concernant la "privacy" des informations contenues dans notre cerveau.

Lorsque les outils d'analyse seront très aboutis, quels recours aurons-nous pour éviter que des tierces personnes puissent lire les données de notre cerveau ? Et sera la part d'erreur de ces techniques ?

(Via Slashdot)