L'utilisation du terme anglophone "Hacker" est de plus en plus mal employé par nos journalistes francophones. Cela me révolte !
On retrouve ce terme à toutes les sauces et souvent quand il s'agit de piratage informatique. Je pense qu'une très grande majorité de journalistes non spécialisés pense qu'un Hacker est un méchant pirate informatique alors que loin de là ...

Un hacker ou hackeur est une personne qui montre une passion pour la compréhension du fonctionnement intime des systèmes, ordinateurs et réseaux informatiques en particulier. (Wikipédia)

La bonne terminologie pour définir pirate informatique est Cracker. C'est un terme proposé sur Usenet (l'ancien Internet) vers 1985 pour riposter à l'usage jugé impropre du terme Hacker.
Ce terme a été défini par Gary Scott Malkin dans la RFC 1983 en 1996 en riposte du mauvais usage du terme Hacker qui était réalisé à l'époque :

A cracker is an individual who attempts to access computer systems without authorization. These individuals are often malicious, as opposed to hackers, and have many means at their disposal for breaking into a system. See also: hacker, Computer Emergency Response Team, Trojan Horse, virus, worm.

Le problème est que le terme "Cracker" est inconnu de la majorité des Français et il ne fait pas partie de notre dictionnaire Français.

L'autre problème est que ce terme "Hacker" a été intégré dans notre dictionnaire français avec une définition erronée. Selon le dictionnaire Larousse :

Personne qui, par jeu, goût du défi ou souci de notoriété, cherche à contourner les protections d'un logiciel, à s'introduire frauduleusement dans un système ou un réseau informatique.

Heureusement, Wikipédia définit le terme "hacker" de manière correcte :

Aujourd'hui encore, un hacker désigne un virtuose pouvant intervenir dans différents domaines comme la programmation, l'architecture matérielle d'un ordinateur, l'administration système, l'administration réseau, la sécurité informatique ou tout autre domaine de l'informatique ; les médias grand public utilisent à tort le terme « hacker » dans le sens de cracker, black hat (« chapeau noir »), c'est-à-dire un « hacker » opérant de façon illégale ou non éthique. Les hackers sont parfois confondus avec les script kiddies, cyber-délinquants à la recherche de cibles faciles ne demandant pas de connaissance particulière en informatique.

Les journalistes continueront donc à utiliser le terme hacker à toutes les sauces encore longtemps. Hackers, révoltez-vous ! Journalistes, n'utilisez plus le terme hacker pour définir un pirate informatique !

''Mise à jour (13/09/2014) : Mise en ligne d'une pétition''


''Crédits photo : The Preiser Project''