karotz-byebye.png

J'avais prédit la mort prochaine du Karotz il y a un an sur ce blog, la date de sa mort vient d'être annoncée officiellement par Bruno Maisonnier, le PDG d'Aldebaran.

Le Karotz ne sera plus maintenu par la société Aldebaran et les serveurs qui permettent de tenir en vie le Karotz s'arrêteront à partir du 18 février 2015. A l'heure d'aujourd'hui, seuls 10 % des Karotz commercialisés utilisent encore les serveurs du groupe Aldebaran.

Aldebaran refuse aujourd'hui de proposer l'OpenKarotz comme solution de remplacement de firmware pour rendre le lapin autonome et réfléchit sur un modèle OpenSource, mais doute sur la durabilité d'un tel modèle sans aucun investissement du groupe. Traduction, il ne vous reste plus que 3 mois pour mettre à jour le firmware du Karotz vers celui de l'OpenKarotz sans aucune garantie de la part d'Aldebaran.

karotz_back.jpg

La mort du Karotz suite à 2 acquisitions consécutives de la société Violet qui a créé le Nabaztag (grand-père du Karotz) et le Nabaztag Tag (papa du Karotz) montre que le modèle économique de ce type d'objet est loin d'être simple. Les coûts de maintenance des serveurs sur le cloud pour faire fonctionner ces objets connectés sont importants. Pour assurer une rentabilité à des objets connectés, il faut savoir monétiser des services à ses utilisateurs où alors trouver de la valeur aux données produites par ces objets.

Les tentatives de commercialisation d'abonnements par Violet ont échoué, le modèle d'App Store avec des applications payantes n'a lui aussi pas abouti. Le seul moyen de gagner de l'argent sur ce type d'objet est d'éviter de rendre l'objet adhérent à toute infrastructure sur le cloud tant qu'un modèle économique sûr et durable n'ait été validé et d'augmenter autant que possible le prix de sa commercialisation.

Le manque de services utiles proposés sur le lapin et le manque de qualité des applications proposées font que beaucoup d'acheteurs n'utilisent plus le lapin. Aujourd'hui, la vraie utilité d'un tel service est réelle dès lors que celui-ci est connecté à un système de domotique. Le lapin ainsi devient l'âme de la maison et communique sur les événements détectés par la domotique. C'est la raison pour laquelle beaucoup de box de domotique proposent des connecteurs vers le Karotz.

Nous sommes dans une période de transition, nous aurons d'ici une dizaine d'années de nombreuses offres de mini-robots connectés et capables de communiquer avec votre maison. Mais aujourd'hui, le marché n'est pas encore au rendez-vous. Le Karotz ne fait fantasmer que quelques geeks passionnés comme moi de nouvelles technologies et nouveaux usages.

Adieu Karotz !

freebox électricité

Nos box ADSL et TV sont aujourd'hui très énergivores, elles sont généralement tout le temps allumées et pour la plupart du temps, souvent inutilisées.

Sur la base des mesures de consommation électrique de la Freebox V6 réalisées en 2011 par Les Numériques :

Freebox Player (boîtier TV)

  • Veille profonde : 1,3 W
  • Veille simple : 13,4 W (en standard quand vous appuyez sur le bouton éteindre de votre télécommande)
  • Accueil : 17,6 W
  • Chaîne TV HD : 18,1 W
  • Lecture Blu-ray : 24,1 W
  • Lecture film HD : 17,4 W

Freebox Server (boîtier ADSL)

  • Veille : 18,1 W
  • Accès disque dur : 20,5 W

Coût du Watt :

  • 1 W par an chez EDF (hors heures creuses) : 1.201€

Il est possible d'économiser 12.1Wh (soit environ 14€ / an) très simplement au travers d'un simple paramètre du Freebox Player. Cette option se cache dans "Réglages -> Système -> Gestion de l'énergie"

Il suffit de paramétrer la touche d'extinction de votre Freebox à "Éteindre" au lieu de "Mettre en veille". Cette simple option permettra au Freebox Player de s'éteindre au lieu de se mettre inutilement en veille. Attention tout de même, cette fonctionnalité ralentit la l'affichage du menu et peut bloquer l'enregistrement programmé d'émission.

freebox-player-economie-energie.jpg

Si vous voulez pousser les choses un peu plus loin, il est possible de connecter un programmateur horaire sur votre Freebox Server pour l'éteindre quand vous en n'avez pas l'utilité. Vous pourrez ainsi économiser jusqu'à 24€ d'électricité par an.

illuminated-living-room-keyboard-k830.jpg
Logitech diversifie son offre de clavier PC en commercialisant des claviers pour un usage salon. Le K830 fournit un pad intégré au clavier et permet à distance d’interagir avec un PC connecté à une TV directement depuis son salon.
Équipé de touches rétroéclairées, le K830 permet d'être utilisé facilement dans la nuit ou la pénombre. C'est idéal si vous utilisez Netflix ou des services équivalents sur votre TV via votre ordinateur connecté en HDMI.

Le clavier possède une portée de 10 m pour permettre une bonne utilisation même si votre PC se trouve au bout de la pièce. Au niveau de l'autonomie, le clavier ne possède pas de pile et peut être rechargé en USB directement. Si vous avez une Freebox à proximité, le K830 peut se recharger sur la prise USB de votre Freebox. Mais attention, comptez sur une autonomie de 20 h d'utilisation (2 h/jour pendant 10 jours).

Du point de vue du budget, prévoyez tout de même 80€ pour ce clavier haut de gamme possédant une finition très aboutie. Si jamais ce budget est trop important pour votre bourse, vous pouvez jeter un coup d’œil au Logitech K400 qui est commercialisé aux alentours de 30 €. Outre le design plus grossier, le K400 n'est pas rechargeable en USB et ne possède pas de touches rétroéclairées, mais peut être largement suffisant pour un usage salon.


 

Sponsorisé par Be On

L'événement du DevFest à Nantes arrive à grand pas ! Si vous n'avez pas encore pris votre journée et votre billet pour l'événement, dépêchez-vous avant qu'il n'y en ait plus.

Pour rappel, le DevFest est une journée complète de conférences sur Android, Dart, AppEngine, Angular JS, Chrome, HTML5, Google Drive, Go, GWT...
 Cette année, l’événement regroupera plus de 500 participants et se déroulera le 7 novembre à la Cité des congrès de Nantes.

J'y serai comme chaque année, n'hésitez pas à me laisser un commentaire en dessous de cet article si jamais vous comptez vous-aussi y aller ;-) On aura peut-être des chances de s'y croiser.

geek-ludovic.jpg

Vous êtes aujourd'hui plus de 20 000 à revenir régulièrement sur ce blog. Pour certains d'entre-vous, cela fait plusieurs années que vous lisez ce blog, pour d'autres quelques mois voire quelques jours peut-être ...

Je parle très rarement de moi sur ce blog, vous êtes très peu à connaitre mon vrai visage.

Voici 5 anecdotes geeks pour mieux me connaitre ;-)

1988

J'ai 8 ans, je découvre les joies du Basic sur mon Amstrad CPC 6128. Je tente de recopier plusieurs fois sur mon Amstrad le code source Basic des applications Paint et Ping-Pong présents dans les dernières pages du manuel de l'Amstrad. Mais je n'ai jamais réussi à les faire fonctionner correctement, comme la plupart des personnes qui ont eux aussi perdu de nombreuses heures sur des dizaines de pages de code à recopier.

Amstrad_CPC_6128.jpg

2002

En 2002 j'étais convaincu que je pourrai offrir du Wifi gratuit à tous les habitants de Nantes, la 3G n'existait pas encore et le Wifi n'était pas autorisé en France. J'avais importé du matériel Wifi des USA à l'époque.

2009

Dans le cadre du concours SFR de développement d'applications mobiles sur Android, j'ai remporté le deuxième prix grâce à mon concept d'application Android M-SOS développée en quelques heures. L'idée de l'application m'est venue à l'époque lors d'une formation de secourisme.

M-SOS

2010

Grâce au concours d'application Smartphone SNCF, je suis parti visiter gratuitement les sociétés de la Silicon Valley au travers d'un Geek Trip organisé par Philippe Jeudy. Au programme, visites de Google, Microsoft, Twitter, Foursquare ... Voyage très enrichissant !

google-geektrip.jpg

2010

Dans le cadre des journées recyclage de terminaux mobiles chez Orange, j'ai tourné un spot publicitaire avec Sébastien Chabal. Ne rigolez pas ! Le clip a été diffusé sur le Web seulement.

Untitled-2.jpg

Pour les fans comme moi de bricolage en tout genre, je suis heureux de vous partager mes expérimentations geek autour de la domotique.

J'ai initialisé il y a quelques mois un projet sur GitHub que j'alimente quand j'ai un peu de temps de libre. Il s'agit d'un socle modulaire de domotique développé en NodeJS + MongoDB et fonctionnant sur un Raspberry Pi équipé d'un dongle Z-wave.

Le code source du projet est disponible sur mon espace GitHub. Le projet se découpe en 4 modules simples :

  • Un module de communication à plusieurs par SMS pour permettre de créer une communauté de voisins via SMS et communiquer très rapidement avec eux en cas d'urgence (vol, détériorations ...).
  • Un module de planification d’événement permettant d'ouvrir les volets, faire parler le lapin Karotz ....
  • Un module de communication permettant de transmettre un message par Mail, SMS, voix sur le Karotz.
  • Un module de détection d’événement Z-wave capable d'écouter des événements et de transmettre l’événement au module qui a en charge de le traiter : détection de présence, de fumée ...


domotique-raspberry.jpg

Pour le moment, il s'agit d'un projet totalement expérimental. L'idée est de proposer des modules facilement ré-adaptables pour d'autres besoins.

Si vous souhaitez vous lancer vous aussi dans une box domotique custom, mon projet ZwaveBus peut être un bon départ pour communiquer avec vos capteurs Z-wave. Il se base lui-même sur la librairie OpenZwave et un wrapper NodeJS.

Prochaines étapes du projet :

  • Automatiser la captation de présence dans la maison au travers de l'API de la Freebox permettant d'identifier les terminaux mobiles connectés au sein de la maison.
  • Développement du listener pour la détection de fumée.
  • Industrialiser le lancement des daemon NodeJS et la récupération des dépendances.
  • Développer une interface mobile pour commander les services.

Pour découvrir le projet plus en détail : https://github.com/ltoinel/domogeeek

familles-a-energie-positive.jpg

Chaque année, l'association Prioriterre aidée par un réseau d'associations locales, organise un concours d'économie d'énergie à l'échelle nationale.

Les concept du concours est très simple, des animateurs locaux vous informent des astuces à mettre en oeuvre pour économiser de l'énergie et vous prêtent du matériel pour atteindre vos objectifs : débimètre, wattmètre ... L'équipe (regroupement de foyers) qui arrive à économiser le plus d'énergie sur la durée du concours, sans baisser son confort de vie, remporte le concours.

Le concours s'effectue du 1er décembre au 30 avril et les inscriptions se font en ce moment sur sur le site Famille à Energie Positive.

L'objectif du concours est de permettre un minimum de 8% d'économie d'énergie pour chaque foyer participant. Certaines familles arrivent à atteindre jusqu'à 30% d'économie d'énergie suite au concours, la moyenne observée est de 13% parmi l'ensemble des participants.

Parmi les outils mis à disposition pour le concours, un guide très intéressant sur les éco-gestes à mettre en oeuvre est offert à tous les participants :

familles-a-energie-positive-document.jpg

Ce guide est bourré d'astuces à mettre en oeuvre chez soit pour réaliser des réelles économies. On retrouve aussi plein d'autres outils sur les pages régionales: feuilles de calcul Excel, tableau de relevé ...

Si vous souhaitez participer au concours, il y a deux options :

  • Soit vous connaissez le nom d'une équipe qui s'est formée dans votre voisinage et vous souhaitez la rejoindre. Pour cela un formulaire sur la page d'accueil de votre région vous permet de rejoindre une équipe existante.
  • Soit vous êtes seul, dans ce cas vous pouvez vous déclarer comme intéressé pour participer au concours et vous serez contacté si une équipe s'est formée à proximité de votre domicile.

Sachez que les équipes participantes doivent contenir entre 5 à 10 foyers. Pour permettre que les équipes s'auto-animent, il est préférable que les participants d'une même équipe habitent à proximité les uns des autres.

Si le concours vous intéresse, dépêchez-vous vite avant la clôture des inscriptions sur le site.

Bonnes économies d'énergies !

doorbot ring

Ce qui devait arriver, arriva ... Le fameux Doorbot, sonnette Wifi, ne sera plus maintenu par la société qui l'a construite en 2012. Il a déjà totalement disparu du site getdoorbot.com

Le Doorbot a été fabriqué en 2012 par une petite équipe de 5 personnes dont 3 ingénieurs. Suite à ses 4,3 Millions de dollars de financement, la société revient cette fois avec 42 employés et 30 ingénieurs avec un nouveau produit repensé, le Ring™.

ring-doorbot.jpg

D'après le message de Jamie Siminoff, l'inventeur du produit, celui-ci a été totalement revu pour corriger les problèmes remontés par les utilisateurs sur le Doorbot qui pouvaient difficilement être corrigés par le firmware.

We have received tremendously valuable feedback on the DoorBot from customers such as yourself and have been working hard to incorporate significant improvements to the product. For the last year, we have used all of those learnings and our larger team to build a new product from the ground up. This product is the Ring™ Video Doorbell.

Il ajoute en plus des fonctionnalités du Doorbot, une fonctionnalité de détection de mouvement et de stockage de vidéos de surveillance sur le Cloud.

Cette superbe sonnette Wifi est actuellement en précommande au prix de $199 au lieu de $249. Une réduction de 60% a été offerte à tous les actuels possesseurs de Doorbot frustrés par la très mauvaise qualité vidéo de leur produit. Espérons que ce nouveau produit sera à la hauteur des attentes et que le Doorbot continuera à être supporté encore quelques années. Le cas échéant, croisons les doigts pour qu'un firmware Opensource voit le jour.