drone construction

Je m'intéresse depuis peu au FPV comme vous avez pu le voir dans mon précédent article sur ma sélection de sites Web pour débuter en FPV. Je construis actuellement un drone et la question récurrente que l'on me pose est : où as-tu obtenu le plan de construction du drone ?

La réponse est simple, je n'en ai pas, j'ai simplement acheté l'ensemble des pièces nécessaires à la construction du drone directement sur Internet. Quelles sont ces pièces ? Combien coûtent-elles ? Où les acheter ? C'est l'objet de cet article qui synthétise de nombreuses informations glanées sur Internet.

Mais attention, pour avoir le droit de piloter le drone, vous devez absolument veiller à ce que le poids total du drone ne dépasse pas les 800g. Au-delà, il vous faudra une autorisation de la DGAC pour piloter votre drone.

Le châssis

frame drone

La "frame" ou le châssis est la structure qui accueille l'ensemble des composants du drone, choisissez un châssis solide assurant une bonne protection de l'électronique embarquée. Préférez des châssis avec une structure de 4 à 5 mm pour assurer une bonne solidité en cas de crash. Il existe plusieurs tailles de châssis, cela va de 2 à 7 pouces, la taille la plus courante en FPV freestyle et racing sont les châssis 5 pouces.

La majorité des châssis sont en forme de X ou de H. Certains châssis innovants comme le TBS Oblivion dérogent à la règle via l'utilisation d'une structure en résine dite "incassable".

Le positionnement de la batterie sur le châssis peut avoir un impact sur le style de pilotage, certains préféreront avoir des batteries sur le dessus du drone alors que d'autres préféreront les avoir en dessous pour équilibrer le poids d'une GoPro.

Comptez un budget de 20 à 70€ pour un châssis de bonne qualité.

Les moteurs

moteur drone

Les moteurs, au nombre de 4 sur les quadricoptères, offrent une puissance plus ou moins importante que l'on mesure en KV: 2300KV, 2600 KV ... Un moteur de 2300 KV alimenté à 1 volt tournera à 2300 tours / min. Les moteurs avec de faibles KV sont recommandé pour débuter.

Ces moteurs possèdent trois fils de connexion, ces fils doivent être inversés lors du montage sur l'ESC pour permettre au moteur de tourner dans un sens inverse entre l'avant et l'arrière du drone. En fonction du châssis retenu, vérifiez l'écartement des vis de fixation des moteurs et choisissez des moteurs adaptés afin d'éviter de devoir repercer votre châssis pour permettre d'accueillir les moteurs retenus.

Comptez un budget de 6 à 20€ par moteur.

L'ESC

esc drone

L'ESC est l’acronyme de “Electronic Speed Controler, c'est le composant électronique capable d'interpréter des instructions de la carte de vol en puissance injectée dans les moteurs. Il est relié à la batterie directement ou au travers d'un PDB dans le cas d'ESC monomoteur.

Il existe deux familles d'ESC :

  • Les ESC classiques alimentant qu'un seul moteur sont généralement fixés sur les axes du châssis, ils sont plus exposés aux chocs, mais sont très facilement remplaçables en cas de problème.
  • Les ESC "All in One" permettant d'alimenter 4 moteurs au travers d'une seule carte électronique (cf photo ci-dessus). Ces ESC peuvent être protégés au sein de la canopy du drone mais sont relativement onéreux, d'autant plus quand une panne survient, tout l'ESC est à remplacer.

Notez que certains ESC peuvent être assemblés directement avec une carte de contrôle de vol via un connecteur dédié. Cela peut-être très pratique et éviter les nombreuses soudures et gagner en place. C'est par exemple le cas des Tower Dalrc et GEPRC qui s'assemblent très facilement en mode "Plug & Play".

Comptez un budget de 5 à 20€ par ESC et de 40 à 60€ pour un ESC "All in One".

Le contrôleur de vol

dalrc fc

Le contrôleur de vol a en charge de gérer la stabilité du drone et de donner des consignes de puissance aux ESC. Généralement, celui-ci fonctionne grâce à un logiciel OpenSource embarqué comme Betaflight ou Butterflight que vous pouvez trouver sur Github.

La configuration du contrôleur de vol se fait en USB avec un PC ou un smartphone Android, l'une des principales tâches de configuration est l'association des canaux RX en instruction de vol. La configuration Betaflight est l'une des étapes les plus complexes dans le montage d'un drone, il faut passer plusieurs heures sur Youtube pour comprendre les principes de réglages de Betaflight et le rôle de chacune des fonctions / hack en mode CLI.

betaflight

Il existe actuellement des contrôleurs F1, F3, F4 et F7. Le chiffre derrière le "F" correspond à la puissance de calcul des processeurs embarqués, les cartes F4 sont 2 fois plus puissantes que les cartes F3. Vous trouverez tous les détails entre les gammes de contrôleurs de vol sur cet excellent article de Oscar Liang.

Comptez un budget de 20 à 50€ pour le contrôleur de vol

Le récepteur RX

recepteur frsky r xsr

Le récepteur RX est le composant qui permettra de transformer des signaux radio provenant de la radio-télécommande en instructions sur la carte de vol. Ce récepteur doit être choisi en fonction de l’émetteur et du protocole de communication que vous utilisez dans votre radio-télécommande. Les récepteurs et radio-télécommandes les plus utilisés par les pilotes de drone sont actuellement les Frsky: récepteurs R-XSR et radio télécommande Taranis X9D plus SE ou Taranis QX7 en fonction de votre budget. La bande de fréquence utilisée par ces émetteurs est le 2.4Ghz, même bande de fréquence que le WiFi et votre micro-ondes.

Pour le vol de longue portée ou "Long Range", Team-Blacksheep distribue un émetteur / récepteur capable de couvrir plusieurs kilomètres sur la bande des 868MHz (Europe, Russie) / 915MHz (USA, Asie, Australie): Le TBS CrossFire. Comptez tout de même plus de 100€ pour l'émetteur Crossfire compatible X9D et le récepteur.

Sinon comptez environ 10 à 20€ pour un récepteur Frsky standard.

La caméra

runcam drone

La caméra permet capturer la vidéo nécessaire au pilotage du drone via l'utilisation d'un casque. Cette caméra peut être de taille normale ou au format micro. La caméra permet de filmer en 4:3 ou en 16:9 et parfois les deux, cela peut-être pratique en fonction du type de vol pratiqué : Racing ou Freestyle. Cela est d'autant pratique si le casque vidéo supporte aussi les deux formats (cf : Eachine EV200D).

La qualité vidéo de la caméra se mesure en résolution horizontale maximale que l'on appelle TVL, ce TVL varie généralement entre 600 et 1200 en fonction des caméras du marché. Les deux leaders du marché sont Runcam et Foxeer, vous pouvez aussi regarder du côté de Caddx qui est moins connu, mais dont les spécifications du matériel produit sont assez intéressantes. Attention cependant, en fonction du châssis retenu, la taille de la caméra est importante, certains châssis ne supportent pas nativement de microcaméra et vice-versa.

Comptez un budget de 30 à 60€ pour la caméra embarquée.

Le VTX

vtx tbs unify

Le VTX est le composant qui adapte le signal vidéo reçu par la caméra embarquée et le diffuse en temps réel sur la bande de fréquence des 5.8Ghz. A contrario du mécanisme d'appairage intelligent de la radio-télécommande avec son récepteur, la configuration du canal d'émission du VTX se fait manuellement. Ce qui signifie qu'il n'est pas conseillé d’allumer un drone si d'autres pilotes volent, le risque étant d'écraser le signal vidéo d'un autre pilote si la configuration du VTX n'a pas été réalisée au préalable.

Certains VTX, comme le TBS Unify, offrent une fonction "Pit mode" qui vous permet d’allumer votre drone sans risque de perturber d'autres pilotes à proximité.

Comptez un budget de 20 à 40€ pour un VTX de bonne qualité.

Les hélices

hqprop 5.1x5.1x3  black

Les hélices sont les composants les plus exposés aux chutes, il est pour cela important d'investir dans des hélices résistantes. Les plus résistantes sont en PC ou polycarbonate, c'est le cas par exemple des HQPROP. Enfin, le choix des hélices aura un impact très important sur la performance du drone, en fonction du nombre de pales, du diamètre des pales et de l'accroche de celles-ci, les performances du drone seront complètements différents. Malheureusement, seul un outil de simulation utilisé par un expert comme XCalc permet de faire des prévisions sur les performances obtenues. En tant que débutant, il est préférable de s'inspirer des hélices classiques que l'on retrouve sur les drones prêts à voler (kits RTF).

Les batteries

lipo drone tatt

Les batteries jouent offrent une durée de vol au pilote plus ou moins longue en fonction de leur performance. Plusieurs types de batteries sont généralement utilisées par les pilotes de drone : 3S / 4S / 5S. Le chiffre devant le "S" constitue le nombre de cellules que comporte la batterie. Ainsi une batterie 4S possède 4 cellules capables d'alimenter en énergie votre drone. Attention au choix de la puissance de la batterie, ce choix est lié aux limites électriques de l'ESC retenu. Certains ESC ne supportent que des batteries 3S alors que d'autres peuvent accepter des 4S et des 5S.

Enfin, toutes les batteries ne se ressemblent pas. Une nouvelle génération de batteries au graphène semble avoir de meilleures performances que les LiPo classiques, mais elles restent plus onéreuses.

Avant de réaliser des premiers vols avec vos LiPo, un rodage peut s'avérer utile avant de trop les brusquer. Vous retrouverez sur Youtube quelques vidéos qui détaillent la phase de rodage de LiPo.

L'utilisation d'un condensateur entre la batterie et le PDB/ESC est indispensable pour éviter les chutes de tension et une perte de contrôle du drone en plein vol. Vous trouverez ce condensateur généralement fourni par défaut avec les ESC.

Comptez un budget de 18 à 35€ par batterie. Il vous en faudra plusieurs si vous souhaitez piloter plus de 4 minutes à chaque sortie. Les pilotes confirmés sortent généralement avec une dizaine de batteries dans le sac pour pouvoir piloter librement.

L'assemblage

Vous vous demandez comment tout cela peut s'assembler ?

Voici un exemple d'assemblage avec 4 ESC, une carte de vol, un VTX, un RX, un panneau LED et une caméra. La majorité des soudures se font sur la carte de vol et les ESC.

F405AIOEnglish

Voici un autre exemple d'assemblage avec un ESC "All in One" cette fois :

dalrc f405

Quel est le budget total de la construction d'un drone ?

Si l'on additionne l'ensemble de ces composants, la fourchette du coût de la construction d'un drone tourne environ entre : 150€ et 400€ si vous choisissez du matériel haut de gamme. Il faut additionner au coût du drone le casque vidéo (80€ à 500€) , la radio-télécommande (100€ à 250€) et le chargeur de LiPo (20€ à 60€).

Soit au final, prévoyez un budget de 350€ à 1150€ en fonction de la qualité du matériel retenu. Je vous recommande d'investir dans un casque et une télécommande de bonne qualité plutôt que sur un drone haut de gamme si vous débutez. Le risque de crash et de perte est non négligeable lors des premiers vols.

Où commander son matériel ?

Plusieurs options s'offrent à vous, il y a tout d'abord l'offre chinoise avec des durées de livraison très variables si le colis est envoyé par bateau ou avion, une garantie qui peut nécessiter de longues semaines d'attentes en cas de pièce défectueuse, mais des prix imbattables :

  • Bangood : probablement la plus grande épicerie chinoise des pièces détachés de drone. Mais attention aux ruptures de stock et aux délais de livraison.
  • AliExpress : Très pratique sur certains composants électroniques spécifiques.
  • Team-Blacksheep : de super produits (VTX Unify, Crossfire ...) venant de Singapour, mais parfois vendu cher quand ce sont des produits dont ils ne sont pas les fabricants.

En France, plusieurs magasins en ligne possèdent des catalogues très complets, c'est le cas par exemple de :

Enfin, sur Amazon, certains revendeurs comme DroneAcc et CrazePony possèdent un très large catalogue de produits à des prix corrects. Malheureusement, le catalogue d'Amazon est loin derrière Bangood sur la catégorie drone, un bon exemple est la Taranis X9d SE ou Q7S qui sont introuvables. L'avantage d'Amazon est le délai de livraison sur une large gamme de produits généralistes, comme les LiPo par exemple.

Enfin, vous voyez des précisions, des compléments à ajouter à cet article, n'hésitez pas à laisser un commentaire ;-)

rootkit

Rkhunter est un outil assez peu connu des administrateurs système, c'est pourtant un excellent outil simple d'installation et d'utilisation pour détecter une intrusion sur une machine Linux.

Rkhunter est très simple et se contente de prendre des empreintes des binaires sur le serveur et de s'assurer que ces binaires n'ont pas été modifiés depuis la dernière analyse. Au-delà de cette vérification d'empreintes, Rkhunter recherche certains patterns / traces permettant d'identifier la présence d'un Rootkit sur un système Linux (ports, présence de fichiers ...)

Mais au fait, un RootKit c'est quoi ? C'est un outil utilisé par un pirate informatique pour s'introduire sur un système informatique pour en prendre son contrôle.

Sur la majorité des systèmes, vous trouverez Rkhunter disponible en standard sous forme de package. Sur Ubuntu, il a même sa propre page Wiki dédiée que je vous invite à lire si vous souhaitez installer cet outil et l'utiliser sur vos serveurs Linux.

Quelques commandes à connaitre:

Lister les différents tests effectués :

sudo rkhunter --list

Mettre à jour le catalogue de tests :

sudo rkhunter --update

Effectuer une vérification complète :

sudo rkhunter --checkall

Effectuer une mise à jour du catalogue d'empreintes à ne pas oublier après chaque mise à jour du système :

sudo rkhunter --propupd

Sur Ubuntu, en modifiant le fichier "/etc/default/rkhunter" et en positionnant à "yes" la propriété suivante : CRON_DAILY_RUN, vous pourrez ainsi automatiser les tests de manière journalière ce qui vous permettra de recevoir automatiquement un email au moindre changement du système.

Bonne chasse aux Rootkits !

Contrastly Final

Lightroom est un excellent logiciel pour réaliser des post-traitements rapidement sur des photos numériques. Son seul inconvénient est qu'il ne dispose pas énormément de "presets" permettant donner un style prédéfini à une photo. Quand on débute sur Lightroom, il est pour le coup assez compliqué de reproduire rapidement des styles de photos professionnelles en jouant sur les différentes options de développement, cela peut être assez déroutant.

Contrastly offre une gamme de 1300 presets regroupés par type de prise de photos : Mariage, Noir & Blanc, automne ... Ces presets permettent en quelques secondes de tester des rendus sur des photos avant de travailler en profondeur sur les options de développement. Un peu à la manière d'Instagram, mais dans notre cas, on ne s'arrête pas à 20 filtres, mais à 1300 filtres, avec des combinaisons possibles !

contrastly preset

Les 1300 presets ne sont pas donnés, comptez tout de même 99€ le pack ( ~75€ avec le code GEEEK) . Ce pack est un accélérateur intéressant sur Lightroom pour tester des rendus et trouver de l'inspiration rapidement.

Après avoir contacté Contastly, la bonne nouvelle est que vous pouvez bénéficier de 25% de remise sur l'ensemble du magasin grâce au code "GEEEK".

Si vous utilisez Lightroom, je vous invite à jeter un coup d’œil sur les exemples de rendus et à télécharger le pack des 25 presets gratuits !

contrastly 750x500

Après plusieurs mois d'utilisation, j'en suis devenu fan !

docker security

Vous utilisez Docker en production et vous voulez vous assurer que vous avez respecter l'ensemble des bonnes pratiques de sécurité ?

The Docker Bench for Security est un outil permettant en quelques secondes d'analyser l'ensemble des mauvaises pratiques pouvant permettre de réduire la sécurité d'une architecture Docker.

Le script est disponible sur GitHub et réalise des vérifications automatiques sur les différents points évoqués sur cet article autour de la sécurité de Docker.

Bref, une très belle initiative qui permettra d'aider les sysadmin à superviser leur infrastructure Docker et à renforcer leur sécurité.

postgrest

Vous avez besoin d'exposer rapidement une base de données PostgreSQL sous forme d'API REST ? Vous souhaitez éviter développer des services CRUD sans valeur métier ... PostgREST est fait pour vous !

PostgREST est un middleware OpenSource permettant d'exposer une base de données PostgreSQL sous forme d'API REST directement consommables par des applications mobiles, des portails Web ou bien des partenaires.

La bonne nouvelle est que les API exposées par PostgREST sont au format Open API.

L'autre bonne nouvelle est que PostgREST gère nativement les dépendances entre les tables de votre modèle de données, ce qui vous permet au travers d'une simple requête REST de récupérer des données provenant d'une jointure entre deux tables.

GET /films?select=title,directors(id,last_name) HTTP/1.1
[
  { "title": "Workers Leaving The Lumière Factory In Lyon",
    "directors": {
      "id": 2,
      "last_name": "Lumière"
    }
  },
  { "title": "The Dickson Experimental Sound Film",
    "directors": {
      "id": 1,
      "last_name": "Dickson"
    }
  },
  { "title": "The Haunted Castle",
    "directors": {
      "id": 3,
      "last_name": "Méliès"
    }
  }
]

Mais cela ne s'arrête pas là ! PostgREST supporte aussi des API au format CSV, le JWT comme mode d'authentification, la pagination de données ... etc

PostgREST possède pas moins de 10 000 étoiles sur GitHub et 400 forks. Les tests de performance de PostgREST sur l'instance gratuite d'Heroku ont permis de monter à 2000 appels d'API par seconde.

C'est une alternative intéressante à une base NoSQL / GraphQL nativement exposée en API si vous avez besoin de garder un modèle relationnel. Dommage que ce middleware ne soit pas disponible en standard dans les dépôts de package des grandes distributions Linux.

drone header

Le FPV est un tout nouveau hobby en pleine émergence depuis 4 ans, c'est encore un domaine assez protégé où il existe encore assez peu de sites Internet présentant les techniques d'assemblage et de paramétrage de drone pour le FPV.

FPV signifie « First Person View ». Ce terme est le raccourci souvent utilisé pour désigner le pilotage d'un multirotor grâce à un casque d'immersion vidéo.

Après un mois d'analyse et de recherche, j'ai sélectionné pour vous un ensemble de sites qui vous permettront de découvrir l'univers du FPV français. Si vous souhaitez démarrer à apprendre à piloter, je vous recommande mon précédent article sur le sujet.

We Are FPV

We are FPV est probablement le site de FPV le plus visité en France. D'après SimilarWeb, ce site accueille environ 50 000 visiteurs par mois. Vous y trouverez de nombreux tutoriels vidéos, un forum très actif et surtout une galerie de drone détaillant le choix des composants utilisés. Motar Geek est le principal animateur du site, vous le trouverez sur de nombreuses vidéos publiées sur le site.

we are fpv

Culture FPV

Culture FPV est lui aussi un très bon site, avec moins de visites que We Are FVP, mais il dispose de très bons tutoriels pour comprendre le fonctionnement de chaque composant constituant un drone. Je vous conseille de commencer par lire les articles de ce site pour apprendre le rôle d'un ESC, d'un contrôleur de vol ...

culture fpv

Rotor Match

Rotor Match est le site de classement des meilleurs pilotes. C'est aussi un partenaire de nombreuses courses. Ils disposent de matériel de chronométrage permettant de mesurer avec précisions les temps de parcours. Un calendrier des courses est publié sur Rotor Match, n'hésitez pas à y aller faire un tour pour découvrir les prochains événements près de chez vous. Vous retrouverez aussi sur Rotor Match les principaux pilotes avec leurs résultats sur les précédentes courses. Rotor Match met à disposition un club affilié à la FFAM pour bénéficier d'une licence de pilote à moindre coût permettant de participer aux différentes courses de drone.

rotor match

Geoportail

Le Géoportal vous indique toutes les zones de vol autorisées en France sans demande préalable à la DGAC.

geoportail

FFAM

Le site de la FFAM, la fédération française de l'aéromodélisme, vous indique l'ensemble des associations d'aéromodélisme présentes près de chez vous et qui disposent pour la plupart d'un terrain de vol pour vous entraîner au pilotage. La FFAM met à disposition une assurance permettant de vous couvrir en cas d'accident, la licence à la FFAM est généralement requise pour participer aux compétitions.

ffam

Bon vol !

philips hue sync windows

C'est officiel ! Je vous avais partagé cet article il y a 2 semaines suite à la page sur le site de Philips sur laquelle j'étais tombée. Malheureusement cette page a été indexée par Google par erreur et la news n'était pas encore officielle ... Mais c'est aujourd'hui bon, je peux officiellement vous annoncer la sortie du logiciel Philips Hue Sync !

Je vous en avais parlé il y a quelques mois, la sortie de l'EDK sur Philips Hue présageait des fonctionnalités immersives temps réel sur PC.

"Synchronisez votre éclairage avec des films, de la musique et des jeux vidéo"

C'est chose faite ! L'application Philips Hue Sync Windows et Mac OS qui permet de synchroniser son environnement lumineux en temps réel avec les couleurs de son écran d'ordinateur est disponible en libre téléchargement depuis le site Hue.

https://www2.meethue.com/en-us/entertainment/hue-sync

Une fois l'application installée, votre pièce "Entertainement" configurée dans l'application mobile, vous pouvez démarrer la synchronisation entre les couleurs de votre écran d'ordinateur et les couleurs des ampoules Philips Hue de votre pièce.

philips hue desktop

Plusieurs modes de synchronisation sont possibles : Scènes, Jeux, Musique et vidéo. L'intensité des effets est lui aussi configurable et le son audio peut aussi être utilisé pour alimenter les effets lumineux. Bref, c'est une excellente nouvelle si vous avez une pièce de loisir entièrement illuminée avec des lampes Philips Hue. L'immersion est très intéressante et les changements lumineux sont réalisés en temps réel grâce au nouveau EDK utilisant des paquets réseau UDP au lieu des traditionnelles API REST en HTTP utilisées sur le SDK classique.

Si vous n'avez pas de Kit Hue RGB, une promotion est en cours sur Amazon :

See Hue soon !

baie brassage

Nos maisons sont de plus en plus connectées : Box ADSL, NAS, domotique, switch ... Vous construisez une maison ou vous prévoyez de câbler une maison ? Mon conseil est de prévoir un espace dédié et protégé pour votre équipement : une baie de brassage.

Malheureusement lorsque vous demandez un devis de mise à disposition d'une baie de brassage à votre électricien, cela peut coûter très cher et l'installation proposée (boitier tout-en-un) est rarement pratique et évolutive ...

Mon conseil est donc d'installer votre baie de brassage vous-même, c'est simple et cela peut-être très pratique si vous avez plusieurs équipements informatique à héberger. Je vous avais présenté une galerie de photos de baies il y a quelques années, vous trouverez dans cet article tous les équipements que j'ai mis en place au sein de ma baie de brassage.

Étape 1 : L'arrivée des câbles RJ45 / Fibre / ADL et électrique.

Prévoyez de demander à votre électricien de faire arriver tous les câbles RJ45 dans une pièce (ex: arrière-cuisine) ou une armoire où la température sera stable et demandez-lui de faire venir une arrivée électrique. N'oubliez pas de demander du câble RJ45 de type catégorie 6 ou supérieur pour bénéficier d'une bande passante évolutive dans le temps.

Assurez-vous que l'emplacement que vous avez retenu pour votre baie de brassage ne se trouve pas loin de la gaine par laquelle arrivera votre fibre Internet ou votre câble téléphonique pour l'ADSL. Cela simplifiera l'installation de votre box ADSL au sein de la baie de brassage.

Étape 2 : Sélectionnez votre baie de brassage (99€)

En fonction des équipements que vous prévoyez d'installer dans votre baie, deux paramètres sont à prendre en compte : la profondeur de la baie et le nombre de U (la hauteur).

Je vous recommande la gamme de baies RackMatic SOHO qui est de très bonne qualité à un prix tout à fait accessible. Pour ma propre installation, j'ai retenu le rack 12U à 128€, vous pouvez aussi vous orientez vers le modèle 9 U à 99€ en fonction du nombre d'équipements que vous prévoyez d'installer dans votre baie.

N'oubliez pas de prévoir un pack d'écrous supplémentaires pour permettre l'installation de vos différents équipements dans votre baie.

soho rack

Étape 3 : L'alimentation électrique (22€)

L'alimentation des équipements de votre baie peut se faire via une barre multiprise qui occupera 1 U de votre baie. J'ai personnellement retenu le modèle Equip 8 prise à 22€. L'alimentation électrique est généralement installée tout en bas de la baie pour permettre aux fils électriques d'être allongés facilement au fond de la baie.

alimentation baie

Étape 4 : Le Patch Panel (46€)

Le "Patch panel" est généralement l'élément que l'on retrouve tout en haut des baies, il a comme rôle d'exposer tous les câbles réseau de votre maison sous forme de prises RJ45 femelle. Celui-ci vous permettra d'attribuer des rôles à chacune de vos prises : antenne TNT , Internet, vidéo, téléphonie ...

J'ai retenu pour mon installation un patch pannel Lindy à 46€. Pour permettre de fixer chacun des câbles dans le patch panel vous aurez besoin d'une petite pince "pouch down" à 5€.

patch panel

Étape 5 : Le switch

Le switch n'est pas un élément obligatoire dans la mesure où votre box Internet possède probablement déjà un switch. Cependant il peut être utile si vous avez plus de 4 prises réseau à connecter à Internet. J'ai pour cela retenu un switch DLink 16 ports avec une alimentation électrique intelligente des ports.

switch 16 ports

Prévoyez un kit de câbles RJ45 assez courts (0,25m ou 0,5m) pour permettre de réaliser les différentes connexions. Sur la photo dans l'entête de cet article, j'ai utilisé des câbles de 0,5m qui sont trop un peu trop longs comme vous pouvez le constater.

Étape 6 : Le plateau pour la box ADSL (18€)

Une fois l'équipement minimal mis en place, il vous restera entre 3 et 6 U pour installer votre box ADSL, votre boitier domotique, votre NAS et tous vos autres gadgets. Pour cela, équipez-vous de plateaux qui permettront d'accueillir votre matériel qui ne peut pas être positionné dans un rack.

Vous pouvez utiliser des plateaux Digitus à 18€ l'unité ou un kit de 4 plateaux 4sh à 18€.

plateau baie

Étape 7 : L'onduleur

L'onduleur n'est pas un équipement obligatoire dans votre installation, mais il pourra vous permettre de protéger vos équipements sensibles aux surtensions et aux coupures électriques, comme votre NAS par exemple. J'ai dans mon cas retenu un petit onduleur Aeton capable de protéger mon switch, NAS, box domotique et box ADSL en cas de coupure électrique. J'utilise ma Box domotique pour m'envoyer un SMS en cas de coupure électrique.

onduleur baie

Étape 8 : Le NAS

Le NAS est aujourd'hui devenu un équipement indispensable dans votre maison, il protégera vos données sensibles et en assurera leur sauvegarde. J'ai retenu un NAS Synology avec deux disques de 4 To pour permettre le stockage des photos et films tout en assurant une sauvegarde permanente sur le cloud en cas d'incendie ou de vol.

nas synology

Étape 9 : La box domotique

domogeeek

Vous souhaitez mettre en place de la domotique dans votre maison ? Vous êtes bricoleur ? Vous pouvez lire cet article qui détaille la box domotique que j'ai mis en oeuvre à base de composants Open Source.

En synthèse :

En option :

J'espère que cet article vous aura donné quelques bons conseils pour choisir vos équipements, n'hésitez pas à me laisser un commentaire si vous avez des questions.