Chez Free, on vous propose de souscrire même les options que vous n'avez pas le droit de souscrire.

Free dépasse tous ses concurrents sur ce coup-là ;-)

Le développeur qui a développé la page "mes options" du selfcare Free Mobile ne s'est pas compliqué la vie, il a fait une page Web commune à tous les clients peu importe leur forfait. La logique de savoir si le client a le droit où pas à l'option est faite qu'à posteriori, après avoir cliqué sur l'option.

D'un point de vue performance, il n'existe pas de solution plus performante, la page Web des options est statique et commune à tous les clients.

D'un point de vue ergonomie, ce mode de fonctionnement est totalement frustrant, la logique d'affichage est juste absurde.

1. Le , 01:50 par Ultra lol
bfa6d0de30636ada1877f2484700d460

Euuuuuh ... ! Oué et ?

2. Le , 18:13 par Caélius
a72311aa807afcba32d994d08a90da2c

On voit ton numéro, Ludovic!

06 51 XX XX XX (je ne dis pas la suite)

3. Le , 18:35 par benjistik
53313d939067ae03ea61c6aaae6d1a1f

C'est plus que de l'économie de "charge serveur ça" lol

4. Le , 19:55 par Yvann
e8b527332dc584fd284b02e57594ddae

Celui là il a Free mais il a pas tout compris !

5. Le , 00:49 par Ludovic
9ab09dd3e305f924f8930e20e1a35843

Merci pour les nombreux SMS reçus ;-)

Au niveau de l'implémentation choisie par Free, il n'y a pas plus économique ... L'autre solution aurait été de créer deux pages Web "statique" :
- Une page Web pour les forfais des pauvres
- Une page Web pour les forfais des riches

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.