Geeek - Le blog Geek & High-tech

Quand j'étais plus jeune, je rêvais de réseau libre, d'un Internet disponible sans fil partout en ville et pour tous ... Nous luttions malgré nous contre la fracture numérique.

C'était il y a 20 ans, en 2002, avant que le wifi soit autorisé en France et surtout avant que les premiers réseaux de données mobiles soient démocratisés grâce à l'apparition des Smartphones.

Cet article est un récit de l'épopée du réseau Wifi libre français vu de ma casquette d'initiateur du projet Nantes-Wireless et contributeur de Wireless France. Je vais retracer l'ensemble des éléments et faits marquants que vous avez peut-être connu si vous avez plus de 35 ans aujourd'hui.

Si vous êtes nés après les années 2000, vous pourrez peut-être trouver cette histoire complètement irréelle et farfelue, mais elle a bien existé ...

Créer un réseau radio à l'échelle d'une ville

Tout a commencé à l'IUT de Nantes. Nous étions étudiants et passionnés d'informatique, nous vivions de bricolage et de code. Le Wifi faisait tout juste son apparition aux USA. Cette technologie venue tout droit du futur nous intriguait fortement. À l'époque, le SMS était la norme de communication et les réseaux data GPRS, 3G, 4G, 5G étaient pour nous de la science-fiction.

Notre curiosité collective et notre passion pour l'informatique nous ont fait casser nos tirelires d'étudiants pour importer des cartes Wifi PCMCIA des États-Unis. Nous étions en quelque sorte des hors-la-loi en France. La bande de fréquence des 2,4GHz était réservée à l'époque au ministère de l'Intérieur malgré le fait que de nombreux visiophones utilisaient la fréquence en France.

Si vous vous souvenez de cette époque, le matériel que l'on achetait aux USA était des Orinoco avec une prise pour permettre l'ajout d'antenne grâce à un câble de type "Pig Tail".

orinoco

Le Wifi était expérimental, nouveau, tout était encore à découvrir et à tester en France. Nous essayons de reproduire le réseau que Seattle Wireless tentait de construire aux États-Unis. C'était pour nous un exemple à suivre.

Nous avons profité du matériel acquis pour essayer d'identifier les limitations de la technologie du wifi et ses contournements possibles. Ces expérimentations étaient principalement orientées autour du bricolage d'antennes artisanales via l'utilisation de boites de Springles ou de boites de Ricoré en acier, spécialité française.

134_3448

L'association des WiFistes de Nantes-Wireless

Pour développer notre projet de réseau libre à l'échelle d'une ville, nous avons créé l'association Nantes-Wireless en 2002. Cette association a très vite rassemblé une petite centaine de membres passionnés d'informatique sur Nantes.

Des rendez-vous dans les bars de Nantes permettaient de partager nos découvertes, nos astuces et surtout de nous rencontrer et boire quelques bières.

Nous échangions sur l'IRC au travers de pseudonymes que nous utilisions aussi dans le monde réel pour discuter. Mon pseudo était Prospere, les pseudos des personnents actives dans l'association étaient à l'époque Psio, Darkro, Willou, Ctuh2u, Fanfoue, Origin, Remi, Drazzib, Fabien, Cédric ... et bien d'autres.

Notre première réunion en petit comité pour la création de l'association Nantes-Wireless était assez mythique.
nantes-wireless-premier-meeting

Le site créé à l'époque était fortement inspiré du logo de Seattle Wireless qui était pour nous un exemple à suivre, d'autant plus que Seattle était parrainé avec la ville de Nantes.

nantes-wireless

La carte des hotspots libres

Google maps n'existait pas à l'époque. Pour permettre de localiser facilement sur un plan dynamique l'ensemble de nos hotspots Wifi libres, j'ai développé ma propre solution de cartographie permettant d'inscrire la position des hotspots Wifi sur une carte et d'avoir en temps réel le statut de ces hotspots.

plan-reseau-nantes-wireless

Cette solution développée en PHP se dénommait PhpWirelessMap, c'était à vrai dire mon premier projet Opensource. Le code source est encore disponible sur Sourceforge après une quinzaine d'années sans nouvelle version.

Ce système de plan Opensource a très vite été utilisé par les associations de Wifistes qui souhaitaient partager la localisation et le statut des hotspots libres.

La Fédération Wireless France

Notre association Nantes-Wireless a très vite rejoint la fédération France-Wireless pour permettre de partager nos projets à l'échelle nationale. Chaque association locale qui avait comme projet de déployer un réseau Wifi libre dans sa ville était ralliée à cette fédération. Cela permettait de partager nos connaissances et de faire progresser toutes les villes à la même vitesse.

Des réunions dans des lieux insolites donnaient lieu à des discussions sans fin et des compte-rendus sans grande décision. Mais l'ambiance geek et nos grands discours d'utopistes occupaient nos esprits. Le fait de pouvoir donner des visages sur des pseudos redonnait du sens à notre projet.

105_0585

Notre projet de Wifi libre s'est largement démocratisé, dès lors que le WRT54GL fut commercialisé par Linksys, un hotspot avec un firmware pouvant être remplacé par une distribution Linux Opensource. C'est à ce moment là que les réseaux Wifi libres ont commencé à largement se répandre partout en France. Chacun pouvait créer son propre hotspot sans avoir de compétence pointue en administration système et réseau.

136-3677_IMG

On s'appuyait sur le firmware berlinois de Freifunk pour construire un réseau Wifi meshé Opensource où chaque noeud serait routeur des informations des routeurs à proximité. Notre idée était de pouvoir transmettre des données d'un point A à un point B au travers d'un réseau meshé basé sur le protocole OLSR. Ce protocole de routage dynamique permettait de maintenir des tables de routage réseau sans intervention humaine sur les routeurs. Chaque routeur Wifi partageait à ses voisins, la liste des noeuds à proximité qu'il a détecté, afin que le réseau puisse construire un graphe dynamique de routage.

À ma connaissance, nous n’avons jamais réussi à franchir le routage au-delà d'un quartier. On s'est limité à 4/5 noeuds en mode mesh qui était à l'époque un exploit. Il fallait réussir à réunir des geeks à moins de 200m des uns et des autres pour que le mesh puisse fonctionner.

Un réseau libre à l'échelle de la France

Nous fournissions au niveau de la fédération française une adaptation du firmware Freifunk pour permettre aux Hotspots de s'inscrire directement au niveau du serveur d'authentification afin de permettre de mutualiser les identifiants d'accès du réseau. J'avais réécrit une partie du logiciel Wifidog pour permettre une inscription automatique des périphériques sur le réseau.

Afin de permettre une authentification centralisée sur le réseau, nous avons commencé à construire un réseau national en VPN sur la plage 10.XX.YY.ZZ où XX correspondait au département et YY à la ville. Les villes pouvaient ainsi communiquer entre elles au travers d'un réseau privé. Chaque hotspot ouvert permettait d'accéder aux ressources de ce réseau privé qui pouvait héberger des serveurs et des ressources internes. C'était en quelque sorte un Darknet Français accessible uniquement en Wifi ...

Le schéma logique du routage entre les réseaux :
reseau-france-wireless

Une vision synthétique d'un morceau du réseau déployé :
reseau-france-wireless-1

La bible du Wifi

L'apprentissage acquis autour du Wifi et du réseau libre que nous étions en train de construire nous a permis d'alimenter un Wiki très riche qui fut la source d'un eBook libre de droit contenant l'ensemble de la connaissance que voulions rendre accessible.

Cet ebook était l'agrégat du Wiki Nantes-Wireless et était maintenu par une poignée de passionnés. On le retrouve cité dans de nombreux documents et forums sur la toile, il a malheureusement quasiment disparu d'Internet ... Le voici pour les curieux et les personnes qui se rappellent de ce document.

ebook-wifi

Le Wifi et les médias

Nous faisions à l'époque la couverture de nombreux articles de presse qui nous voyaient comme des hackers anarchistes.

Cela a été le cas pour l'article VSD où nos portraits ont été publiés sur des pages A4 du magazine.

vsd-wifi

Ou bien le reportage sur Tracks diffusé sur Arte qui était beaucoup plus radical et ne portait pas les messages que nous partagions.

Le Free Wifi

Bref, notre projet de Wifi libre a inspiré de nombreux projets d'opérateurs qui ont fourni des Hotspots libres d'accès à leur client. Le plus connu d'entre eux était le FreeWifi de Xavier Niel qui a fermé très récemment maintenant que les réseaux data 4G/5G sont accessibles à tous à moindre coût.

freewifi

Les projets de réseaux Wifi libres se sont principalement arrêtés dès lors que la loi française a obligé une auditabilité des accès au réseau Internet et que les réseaux gratuits des opérateurs se sont mis à apparaitre un peu partout en France. L'intérêt de déployer son propre réseau n'avait plus vraiment de sens et constituait un risque pour celles et ceux qui partageaient leur accès Internet à des inconnus.

Le projet 2O ans après

Ce projet de réseau libre est un bel exemple de projet libre mis en oeuvre par un groupe de passionnés à l'échelle de la France.

Le partage des connaissances acquises sur ce projet a été la clef de voute du développement de l'initiative. Le bon fonctionnement du projet s'est basé sur l'idée d'une vision commune et partagée. Si les projets de réseaux mobiles n'avaient pas vu le jour, il est très probable que vous utiliseriez aujourd'hui des réseaux wifi libres pour accéder à Internet en itinérance.

Les autres projets de réseaux wifi se sont arrêtés. C'est le cas de Seattle Wireless qui s'est éteint en 2016 et d'une grande majorité des autres initiatives. L'un des projets qui vit toujours et qui s'est beaucoup répandu en Allemagne est le projet Freifunk.

J'espère que cet article vous a permis de mieux comprendre ce projet utopiste de Wifistes qui fête sa vingtième année. Je passe le bonjour à tous les Wifistes qui ont participé de près ou de loin à cette belle aventure entre 2002 et 2008 et qui tomberont sur cet article : Marc Revial, le président de Wireless France, Thus0 de Paris qui a fortement contribué au déploiement du réseau notament au travers de l'architecture Freeradius déployée, mais aussi Thomas Gee le rédacteur du blog Canardwifi.com et président de Montauban Wireless et bien d'autres passionnés !

N'hésitez pas à rejoindre la petite communauté Geeek sur Discord !

Vous êtes correctement abonné à Geeek
Bienvenue ! Vous êtes correctement connecté.
Parfait ! Vous êtes correctement inscrit.
Votre lien a expiré
Vérifiez vos emails et utiliser le lien magique pour vous connecter à ce site